Dans une lettre à la Commission des services publics de la Colombie-Britannique, BC Hydro annonce que le projet du site C, sur la rivière de la Paix, près de Fort St. John, va coûter plus cher que ce qui avait été initialement prévu.

Un texte de Jacqueline Landry

BC Hydro fournissait les mises à jour demandées par la Commission des services publics, qui fait actuellement une révision du projet. La Commission avait en effet relevé de nombreuses lacunes sur le plan de l'information de la part de BC Hydro.

Chris O'Riley, le chef de l'exploitation, dit que des problèmes géotechniques ont provoqué un retard qui entraîne une augmentation de 610 millions de dollars, soit 7 % du budget de près de 9 milliards de dollars.

La ministre de l'Énergie de la Colombie-Britannique, Michelle Mungall, explique que les problèmes sont survenus au printemps, avec des fissures de tension qui ont monopolisé l'attention des ingénieurs de BC Hydro. Loin de s'améliorer, la situation n'a fait qu'empirer au fil des mois.

La complexité du projet comporte d'autres défis, dit pour sa part BC Hydro, qui croit que le barrage est encore la meilleure solution pour satisfaire à la demande en énergie de la province.

Le rapport final de la Commission doit être déposé le mois prochain.

Plus d'articles

Commentaires