Retour

Le transporteur scolaire Stock cherche à rebâtir sa réputation

Le plus important transporteur d'écoliers de la Nouvelle-Écosse, Stock Transportation, s'attarde à rebâtir sa réputation entachée, sous son ancienne direction, par des violations de règlements, et une culture du secret et du mensonge.

L’entreprise a réussi à convaincre la régie provinciale des services publics, le mois dernier, de renouveler son permis d’exploitation en dépit de nombreuses déficiences.

Un rapport de la régie indiquait, en novembre dernier, que Stock avait notamment exploité un service d’autobus sans respecter les conditions de son permis, tenté de forcer des employés à conduire des autobus plus longtemps que la durée permise et essayé de cacher des infractions aux inspecteurs provinciaux.

L’organisme de réglementation a toutefois accepté les arguments des dirigeants de Stock selon lesquels la plupart de ces manquements étaient attribuables à l’ancien directeur général de la compagnie, Troy Phinney, congédié en juillet 2017.

La compagnie a depuis engagé une nouvelle chef des opérations, Terri Lowe.

Un rapport favorable à Stock

Le rapport final de la régie sur les déficiences de Stock vient d’être publié.

L’enquêteuse principale de la régie, Dawna Ring, n’est pas tendre envers M. Phinney dans son rapport. Elle va jusqu’à dire qu’il ne « devrait pas exploiter ou diriger un service de transport de passagers, jusqu’à ce qu’il [...] convainque la régie qu’il a changé et peut assurer des services de transport sûrs, durables et de qualité, conformément aux statuts, règlements et ordonnances en vigueur ».

Troy Phinney travaille maintenant pour un concurrent de Stock, First Student, à titre de vice-président de l’entreprise pour l’est du Canada.

Dawna Ring estime, dans son rapport, que Stock Transportation et sa compagnie mère, National Express, ont pris les mesures nécessaires pour régler les nombreuses déficiences relevées pendant son enquête.

« Tous les témoins qui ont comparu devant la régie ont semblé honnêtes, sincères, et avoir le désir de fournir aux conseils scolaires qu’ils desservent un transport scolaire sûr et de qualité », écrit-elle.

Terri Lowe estime que le rapport est juste. Elle confirme que son entreprise veut fournir, dorénavant, un transport scolaire irréprochable aux écoles desservies.

D'après des informations de Jean Laroche, CBC