Retour

Le Yukon promet de changer son processus d'approvisionnement

Le gouvernement du Yukon annonce une série de mesures pour corriger son processus d'approvisionnement après la publication, en mai dernier, d'un rapport indépendant accablant.

Le rapport fait état des préoccupations des entrepreneurs lors du processus d'appels d'offres et d'octroi de contrats. Les fournisseurs interviewés parlent de relations tendues avec les fonctionnaires allant jusqu'à craindre l'existence d'une liste noire.

Le territoire annonce la mise-en-oeuvre d'un plan d'action en 37 points, chaque mesure étant accompagnée d'un échéancier. À court terme, le territoire compte développer une politique de soutien aux fournisseurs locaux.

Le ministre de la Voirie et des Travaux publics, Scott Kent, ne prévoit toutefois pas augmenter le financement au département de l'approvisionnement ni l'embauche de personnel supplémentaire. Le ministre estime à environ 1500 le nombre de fonctionnaires autorisés à un niveau ou un autre d'approvisionnement.

Le gouvernement veut également faire état de ses projets d'infrastructures sur plusieurs années de façon à permettre aux entrepreneurs de s'y préparer.

Le plan d'action prévoit formaliser ses rétroactions aux entrepreneurs déchus pour qu'ils puissent mieux comprendre les attentes. De la formation aux employés se met en place et un groupe pour l'amélioration du service d'approvisionnement a été créé. Le groupe toutefois n'aura pas le pouvoir d'annuler des contrats ou d'imposer des pénalités.

Plus d'articles

Commentaires