Plus de 59 travailleurs syndiqués et 13 cadres de l'entreprise Ledvance perdront leur emploi à Drummondville en décembre.

Le fabricant de lampes fluorescentes traditionnelles a annoncé jeudi qu’il procédera à la fermeture définitive de son usine à la fin de 2018. L’annonce survient après le licenciement d’une trentaine de personnes au mois d’août dernier.

La chute du marché pour ce produit au profit d’ampoules à diodes électroluminescente DEL explique en grande partie la fin des opérations en sol drummondvillois. La production de l’entreprise chinoise sera transférée au Kentucky, au grand dam du syndicat Unifor, qui avait entrepris des démarches avec les propriétaires et le ministère de l’Économie du Québec pour trouver une nouvelle niche pour cette usine ancrée dans l’histoire de Drummondville depuis 1949.

« On se demandait après l'annonce qu'il y a eu cet été et la perte de contrats majeurs combien de temps il nous restait : un an? Deux ans? Six mois? On ne savait pas », admet candidement le président du Syndicat des employés de Ledvance Drummondville, Simon Dubois.

« La société de développement économique se met à la disposition de ce comité de reclassement-là qui sera formé pour aider les travailleurs à se repositionner et trouver un emploi qui répond à leurs aspirations, assure quant à lui le maire de Drummondville, Alexandre Cusson. On sait qu'il y a plusieurs emplois disponibles à Drummondville. »

Au plus fort de ses activités, Ledvance a déjà donné du travail à plus de 1000 personnes.