L'administration du port de Québec dresse un bilan positif de l'année 2017. Les activités de transbordement ont augmenté de près de 11 % par rapport à 2016 et le port de Québec a enregistré des revenus de 35  M$, une hausse de 4 M$ par rapport à 2016.Voici trois projets sur lesquels travaille l'administration du Port pour la prochaine année.

Travaux de réfection

Des travaux majeurs de réfection des infrastructures vont débuter dans les prochaines semaines au port de Québec.

Des travaux vont être réalisés dans les trois secteurs principaux, soit l'Anse au Foulon, l'Estuaire et Beauport. Il s'agit de la plus grande opération de rénovation depuis la création de l'administration portuaire dans les années 1990. Les travaux, évalués à 31 millions de dollars, devraient durer environ deux ans, explique le président directeur général du Port de Québec, Mario Girard.

« Beaucoup d’argent va être mis dans le secteur de l’Anse au Foulon. C’est le plus vieux secteur du port de Québec. Plusieurs de quais sont encore en bois. Il y a aussi la remise du fameux pont écluse », rappelle-t-il.

Construction d'un terminal de conteneurs à Beauport

Le pdq assure que le projet de construction d'un terminal de conteneurs à Beauport 2020 suscite beaucoup d'intérêt à l'international.

Mario Girard est allé rencontrer des représentants des plus grosses entreprises maritimes au monde, au cours des derniers mois. Il affirme que leur intérêt dépasse ses attentes.

« Je suis allé me promener un peu partout sur la planète pour présenter le projet à des grands joueurs maritimes. La réponse est extrêmement positive. Plus de 75% des gens rencontrés sont intéressés. Ils veulent poursuivre. Ils voient un grand potentiel. Nous sommes super contents ».

Trois géants de l'industrie maritime ont d’ailleurs visité les installations du port de Québec au cours des derniers mois, deux autres doivent le faire dans les prochaines semaines.

Passerelle cyclable sécuritaire

L'administration du Port de Québec affirme, tout comme le maire Régis Labeaume, que la passerelle cyclable surélevée constitue la meilleure option pour assurer le passage sécuritaire des cyclistes sur le territoire du port.

La Ville souhaite construire une passerelle en 2019 à la Pointe-à-Carcy. Le projet, évalué à 6 millions de dollars, faisait partie de 7 scénarios analysés. La passerelle a été retenue pour des questions de sécurité, souligne Mario Girard « 

C’était devenu ingérable le conflit d’usage pour des éléments de sécurité. On a été chanceux de ne pas avoir eu d’accident plus important que ça. Personnellement, j’ai vu [plusieurs cyclistes] sur les quais en même temps que 10 000 à 20 000 passagers de bateau de croisière ».

Une fois que le projet sera officiellement déposé au Port de Québec, il sera soumis à une évaluation environnementale. Les citoyens seront aussi appelés à se prononcer.