Retour

Les auberges à T.-N.-L. peinent à faire concurrence à Airbnb

Des propriétaires d'auberges de Terre-Neuve-et-Labrador demandent au gouvernement provincial d'intervenir pour freiner une concurrence qui mine leur clientèle. Des sites web comme celui d'Airbnb attirent cette clientèle qui trouve souvent de meilleures aubaines.

Il y a eu une diminution de 20 % de l'achalandage dans les auberges de Saint-Jean, à Terre-Neuve, l'an dernier, malgré une augmentation du volume de voyageurs.

La présidente de l'association des auberges de Terre-Neuve-et-Labrador, Audrey Flynn, explique que les auberges ont dû baisser leurs prix. Cet ajustement était nécessaire pour freiner la migration de la clientèle vers des gîtes trouvés sur des sites web.

Mais la direction de l'association n'entend pas laisser ce phénomène s'installer sans riposter. Elle a envoyé une lettre au ministre du Tourisme lui demandant d'obliger les particuliers qui louent une partie ou la totalité de leur logement en passant par Airbnb d'obtenir un permis en règle.

Le ministre du Tourisme, Christopher Mitchelmore, reconnaît l'existence du problème, mais n'offre pour le moment aucune solution concrète.

Il indique que son ministère est en discussions avec l'industrie du tourisme et Airbnb pour voir comment rendre les règlements plus équitables.

Selon Christopher Mitchelmore, les règlements qui ont été imposés au Québec pour la location faite par l'intermédiaire d'entreprises comme Airbnb sont respectés à un taux de seulement 5 %.

Plus d'articles

Commentaires