Retour

Les câbles sous-marins entre l'Î.-P.-É. et le N.-B. ont coûté plus cher que prévu

L'installation de deux câbles électriques sous-marins entre l'Île-du-Prince-Édouard et le Nouveau-Brunswick a coûté plus cher que prévu. Mais le fournisseur d'électricité insulaire Maritime Electric et l'installateur des câbles ne s'entendent pas sur la facture finale du projet.

La direction de Maritime Electric dit que l'entrepreneur absorbera certains dépassements de coûts, alors que d'autres seront couverts par un fonds de réserve incorporé dans le budget initial du projet.

Mais il y a certains dépassements de coûts sur lesquels les deux parties ne s'entendent pas, selon le fournisseur d'électricité.

« Il y a des suppléments contractuels légitimes et [...] nous sommes prêts à les payer », explique John Gaudet, président et chef de la direction de Maritime Electric. « Il y a des coûts supplémentaires avec lesquels nous sommes en désaccord et qui feront l'objet de discussions à l'avenir. »

La direction de Maritime Electric n'a pas précisé à combien s'élèvent les dépassements de coûts.

Retards importants

L'installation des câbles de 360 mégawatts devait être complétée en 2016 avant que la glace ne s'installe sur le détroit de Northumberland. Mais il y a eu des retards importants et le projet n'a pu être complété que le mois dernier.

Les câbles font présentement l'objet de tests avant leur mise en service.

Les câbles appartiennent à l'Île-du-Prince-Édouard. La province insulaire a partagé la facture initiale de 142 millions de dollars avec le gouvernement fédéral. Maritime Electric a géré l'installation et s'assurera à l'avenir de l'entretien des câbles.

Avec les informations de CBC

Plus d'articles

Commentaires