La consommation d'oeufs au Canada connaît un essor grandissant depuis une dizaine d'années, grâce à l'engouement pour les régimes protéinés et pour les petits déjeuners offerts 24 heures sur 24 dans les chaînes de restauration rapide.

Depuis le début de 2017, les restaurants McDonald’s et A&W vendent leurs sandwiches de petit déjeuner durant toute la journée au Canada. La chaîne Tim Hortons offre aussi cela dans quelques restaurants en Ontario.

Le changement a connu un tel succès chez McDonald’s que les ventes d’œufs y ont connu une hausse de 25 % en un an, soit l'équivalent de 35 millions d'œufs.

Les chiffres ont de quoi réjouir l’industrie de l'oeuf.

En 11 ans, l’augmentation des ventes d’oeufs a été d’un peu plus de 34 % au Canada.

« Les Canadiens intègrent davantage les oeufs dans leur diète, non seulement en matinée, mais aussi au courant de la journée et les chaînes de restauration rapide ont bien compris la demande », ajoute Lyne Robichaud.

Darrell Mandel produit des oeufs sur la colonie huttérite Brant dans le sud de l’Alberta. « Je pense que l’industrie se porte très bien actuellement », lance-t-il. « Avec les déjeuners toute la journée, nous avons même dû augmenter notre production. »

Selon l’analyste Robert Carter du Groupe NPD, une firme d’analyse des tendances en alimentation, la consommation de ces sandwiches au petit déjeuner atteint maintenant 700 millions par année au Canada, soit 8 % de plus que l'an dernier.

Selon lui, les clients achètent fréquemment les sandwichs déjeuners en journée comme un casse-croûte ou un petit quatrième repas pendant la journée.

« Nous avons constaté une forte augmentation des encas avec ces sandwiches du petit déjeuner, ce qui est très intéressant », indique l’analyste.

Le professeur en distribution et politiques alimentaires à l’Université Dalhousie, Sylvain Charlebois, ajoute que les habitudes des consommateurs ont beaucoup changé.

« De plus en plus de consommateurs n’adhèrent pas à l’institution des repas, donc trois fois par jour à des heures bien fixes. Les gens déjeunent un peu n’importe quand et les oeufs se prêtent bien aux déjeuners tout simplement. C’est aussi un produit qui n’est pas très cher et qui est nutritif, alors ce n’est pas surprenant que la demande augmente », explique l’expert.

Lyne Robichaud ajoute que l’engouement pour les diètes riches en protéines a aussi eu un rôle à jouer dans cette hausse. « Il y a plusieurs raisons pour cette augmentation, dont les diètes protéinées qui intègrent les oeufs parce qu’ils sont santé, versatile et nutritif », précise-t-elle.

Un autre facteur expliquant cette hausse est que les oeufs sont maintenant vus comme un aliment santé, alors qu’ils étaient auparavant liés au mauvais cholestérol.

« Le cholestérol alimentaire, que l’on retrouve dans la viande, la volaille, les œufs et les produits laitiers, a une moins grande incidence sur l’augmentation de votre taux de cholestérol sanguin. Les aliments qui contiennent beaucoup de gras saturés et de gras trans sont les véritables coupables », indique la Fondation des maladies du coeur sur son site Internet.

Le Canada compte 1059 producteurs d’oeufs.

Avec les informations de Kyle Bakx et de Stéphanie Rousseau