Les Canadiens empruntent de plus en plus d'argent pour acheter leur maison, mais ils remboursent aussi de plus en plus fidèlement leur prêt hypothécaire.

Un nouveau rapport de l'agence d'évaluation de crédit TransUnion indique que la moyenne des soldes hypothécaires au pays s'établit à près de 200 000 $ en date du 30 juin, ce qui représente une hausse de 5 % depuis un an. Cette augmentation s’explique notamment par les prix élevés de l’immobilier.

TransUnion note que malgré ce poids supplémentaire sur leurs épaules, la grande majorité des Canadiens continuent d'effectuer leurs versements à temps. Le taux de défaut de paiement des emprunteurs hypothécaires a reculé pour un troisième trimestre de suite. Seul un propriétaire sur 200 prend plus de 60 jours à payer son dû.

Les hypothèques… et les autres dettesLes hypothèques ne sont pas les seules dettes qui augmentent rapidement. En moyenne, les dettes de consommation des Canadiens s'élèvent à un peu plus de 22 000 $, soit une hausse de 2,7 % par rapport à l’an dernier.

Ces autres dettes concernent notamment les prêts personnels et automobiles ainsi que les soldes sur cartes de crédit et les marges de crédit.

Selon Statistique Canada, la dette totale des ménages sur le marché du crédit représente 167,3 % de leur revenu. Cela signifie que pour chaque dollar de revenu, les Canadiens doivent rembourser 1,67 $.

La situation pourrait se compliquer

La hausse des taux d’intérêts amorcée en juillet pourrait toutefois compliquer le remboursement des dettes pour les consommateurs canadiens.

La Banque du Canada a augmenté d'un quart de point son taux directeur le 12 juillet, une première majoration en sept ans. Le taux est passé de 0,5 % à 0,75 %.

Même si les économistes ne pensent pas que cette augmentation aura des conséquences importantes dans le quotidien des consommateurs canadiens, elle les oblige tout de même à débourser un peu plus pour payer les prêts qu'ils ont contractés.

Dès l'annonce de la Banque du Canada, les principales institutions financières du Québec ont fait passer leur taux préférentiel de 2,70 % à 2,95 %. Ce taux préférentiel sur les prêts est celui utilisé pour établir les taux d'intérêt des hypothèques à taux variables et d'autres prêts.

Une autre hausse du taux directeur de la Banque du Canada est prévue cet automne.

Plus d'articles

Commentaires