Retour

Les cartes Visa à nouveau acceptées dans les magasins Walmart

Après des mois de bataille, Visa et Walmart ont enterré la hache de guerre : les deux entreprises ont annoncé avoir conclu une entente. Les clients du géant du commerce de détail au Manitoba et à Thunder Bay pourront, dès vendredi, régler leurs achats avec des cartes de crédit Visa.

En juin 2016, Walmart avait annoncé qu’elle n’accepterait plus la carte de crédit Visa dans ses magasins au Canada, jugeant que les « frais associés aux achats faits par carte Visa [étaient] trop élevés ». L’entreprise affirmait qu’elle dépensait annuellement plus de 100 millions de dollars en frais afin d'accepter les paiements par carte de crédit, et ajoutait qu'elle devait « réduire ce type de coût afin de pouvoir continuer à maintenir les prix au plus bas et à faire économiser de l'argent à [ses] clients ».

Depuis, Walmart avait mis sa menace à exécution à Thunder Bay, en Ontario, et dans tous ses magasins au Manitoba. Visa avait tenté de répondre à Walmart au Manitoba en offrant aux Manitobains un crédit de 10$ s’ils faisaient leur épicerie dans un autre magasin que Walmart.

Entente secrète

Les deux entreprises n’ont pas voulu révéler les détails de l’accord. Elles ont, par ailleurs, décliné toute demande d’entrevue.

Sylvain Charlebois, professeur en distribution et politique agroalimentaire à l’université Dalhousie à Halifax, pense que Visa est le gros perdant dans l’histoire. « Je serai bien surpris que l’entente ne favorise pas Walmart », dit-il.

Ça a été une petite guerre intéressante, mais Visa avait beaucoup à perdre, alors je ne suis pas vraiment surpris qu’il y ait eu une entente.

Sylvain Charlebois, professeur en distribution et politique agroalimentaire à l’université Dalhousie

Dangereux précédent

Le spécialiste en distribution et politique agroalimentaire estime aussi que cet accord, s’il est effectivement en faveur de Walmart, pourrait être dangereux pour Visa: « Peut-être qu’on ouvre la porte à d’autres ententes éventuelles avec d’autres détaillants. C’est peut-être le début d’une nouvelle ère pour Visa », conclut-il.

Plus d'articles

Commentaires