Retour

Les centres de tri pourront recevoir jusqu’à 500 000 $ de Québec

Les centres de tri qui désirent se prévaloir d'une aide financière de Québec pour les aider à traverser la crise que vit le secteur du recyclage ont jusqu'à la fin juillet pour présenter une première demande, a fait savoir le gouvernement lundi.

Les centres de tri admissibles pourraient recevoir jusqu’à 500 000 $ en fonction du tonnage des matières qu’ils vendent et dont la valeur a chuté sur les marchés.

Québec met 4,6 millions de dollars sur la table pour permettre aux entrepreneurs de s’adapter à la nouvelle réalité du marché. Depuis l'automne, les centres de tri sont durement touchés par les restrictions imposées par la Chine sur l'importation de matières recyclables. Certains fonctionnent à perte depuis qu’ils subissent une chute des prix des ballots de papiers, notamment.

Le comité de modernisation de l’industrie de la récupération et du recyclage, créé il y a deux semaines, s’est réuni à deux reprises pour déterminer des modalités du programme d’aide, qui est échelonné sur 24 mois. Ce comité est coprésidé par une représentante de la Fondation David-Suzuki et par un employé du Centre de transfert technologique en écologie industrielle.

L'aide financière accordée permettra d'assurer le maintien à court terme des activités des centres de tri de matières recyclables et de minimiser les risques liés aux fluctuations des marchés d'exportation en encourageant les ententes à moyen et à long terme, a fait savoir le cabinet de la ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

« Notre industrie de la récupération et du recyclage est en développement dans un contexte mondialisé. Cela la rend vulnérable aux fluctuations du marché et lui impose une nouvelle agilité, pour revoir ses pratiques de manière durable », a indiqué la ministre de l’Environnement Isabelle Melançon, par voie de communiqué.

Début juillet, le gouvernement annonçait son intention d’injecter 10,6 millions $ dans la filière de la récupération et du recyclage, notamment par l'intermédiaire de ce programme d’aide directe aux entrepreneurs. Une somme de 6 millions de dollars sera par ailleurs mise à la disposition de l'industrie pour poursuivre la modernisation des installations des centres de tri.

Plus d'articles