Retour

Les cônes orange font mal au milieu des affaires

Le milieu des affaires invite la Ville de Montréal à mieux coordonner ses nombreux chantiers pour réduire les problèmes de congestion.

Le président de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM), Michel Leblanc, a interpellé à ce sujet le maire Coderre à l'occasion d'une allocution que ce dernier devait présenter aux membres de la CCMM. Dans son mot de bienvenue, M. Leblanc a insisté sur les conséquences des nombreux chantiers sur les activités du milieu des affaires. 

« Si on a une ville un peu plus congestionnée avec des cônes orange partout, c'est sûr que ça fait un peu mal au milieu des affaires. [...] On pense que ça pourrait être un peu mieux coordonné. Il reste encore l'impression qu'il y a des chantiers sur des rues parallèles dans des endroits où on finit par se retrouver dans des labyrinthes ».

Le maire a, de son côté, assuré que les présents chantiers étaient le gage d'un important développement à venir.

« On peut parler des cônes orange si vous voulez, on va jaser longtemps, mais ça ne donnera rien et dans trois ans vous allez dire : "Wow"  c'est ça que ça voulait dire! Donc, donnons-nous cette perspective! Je comprends qu'il y a un sacrifice, je comprends qu'il y a des problèmes, mais d'ici les prochaines années, on est en train de se donner les outils nécessaires pour un plus grand développement. »

Environ 400 chantiers d'infrastructures sont prévus cet été à Montréal, dont plusieurs importants au centre-ville.

Le président de la CCMM a également souligné les difficultés vécues par les commerçants de différentes artères qui sont nombreux à croire qu'ils « ne passeront pas au travers » des travaux qui affectent la rue sur laquelle leur entreprise est établie.

Il a d'ailleurs demandé la création d'un fonds d'indemnisation pour les artères où les travaux durent longtemps.

Le député de Québec solidaire Amir Khadir et le maire de l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal, Luc Ferrandez, demandaient, en début de semaine, au gouvernement Couillard et à l'administration Coderre de venir en aide aux commerçants de la rue Saint-Denis qui voient leur chiffre d'affaires diminuer en raison de travaux de construction.

Avec les informations de Benoît Chapdelaine

Plus d'articles

Commentaires