Retour

Les créanciers de Cliffs ressources naturelles approuvent un plan d'arrangement

Les créanciers de Cliffs ressources naturelles approuvent quasi-unanimement le plan d'arrangement qui leur a été proposé, mardi, à Montréal.

Un texte de Jean-Louis Bordeleau

Ce plan permet notamment aux retraités et aux anciens travailleurs de la minière de récupérer environ 60 % du manque à gagner de leur régime de retraite, soit près de 18 millions de dollars.

Ce vote constitue un pas important vers le règlement des créances de la minière qui s'est placée sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers de compagnies en janvier 2015.

La cour devra le sanctionner lors d'une audience le 29 juin.

Dans un autre dossier, Cliffs conteste

Dans un autre dossier, Bloom Lake, une filiale de la compagnie Cliffs Ressources naturelles, conteste la décision du Tribunal administratif du Québec qui a statué le 17 avril que la minière ne pouvait exclure du rôle d'évaluation tous les bâtiments de sa mine sur le territoire de la municipalité de Fermont.

Cette décision des juges administratifs avait soulagé la Ville de Fermont, car elle aurait pu être privée d'au moins 8 millions de dollars. L'Union des municipalités du Québec avait aussi salué la décision, qui selon elle, est venue protéger les communautés minières de la province.

Le 16 mai, Bloom Lake a déposé une requête pour permission d'en appeler à la Cour du Québec. Devant cette nouvelle requête de Bloom Lake, la Municipalité de Fermont a nommé le cabinet d'avocat Cain Lamarre Casgrain Wells pour les représenter.

Le tribunal n'a pas encore fixé de date pour la suite des procédures, selon le maire de Fermont, Martin Saint-Laurent.

Avec les informations de Katy Larouche et de William Phénix