Retour

Les CUPR créent un outil pour faciliter la vente de terrains commerciaux et industriels

Dans l'Est ontarien, les Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR) vont bientôt mettre en ligne un outil destiné aux entreprises qui se magasinent un terrain à vocation commerciale ou industrielle dans la région.

Un texte de Denis Babin

Le directeur général de l’Association d’investissement industriel de Hawkesbury (AIIH), Gilles Sauvé, connaît bien ce refrain. L’organisme qu’il dirige possède des terrains à vendre dans le parc industriel de Hawkesbury.

Les entreprises à la recherche d'une propriété à développer, explique-t-il, sont souvent pressées.

« J’ai eu une demande faite il y a environ trois semaines. La personne voulait avoir [une bâtisse de] 60 000 pieds carrés […] avec 20 acres de terrain. Il fallait que j’aie la réponse pour la même journée », raconte le directeur général de l’AIIH.

Une compagnie désirant s'établir dans un marché en particulier doit nécessairement se poser une série de questions avant d'acquérir un terrain, notamment à propos des infrastructures municipales disponibles et des activités permises par le zonage du site en question.

Selon le profil de l'acheteur, l’accès au gaz naturel, ainsi qu’aux réseaux routiers et ferroviaires, peut aussi être déterminant.

105 terrains disponibles dans les CUPR

Aux Comtés unis de Prescott et Russell, on a bien saisi le message.

La municipalité régionale a conçu un inventaire des propriétés commerciales et industrielles « prêtes à l'investissement », c’est-à-dire celles déjà desservies par certains services, qui sont actuellement disponibles sur son territoire

« On a fait un ''mapping''. Est-ce que nous avons des services d'eau? Est-ce que nous avons des services d'égout, d'électricité, de gaz et d'Internet? », indique la directrice du développement économique et touristique des CUPR, Carole Lavigne.

Ainsi, les acheteurs potentiels auront accès à une fiche détaillée des 105 terrains répertoriés par les CUPR, et ce en quelques clics. Le service en ligne doit être disponible dès le mois de mars.

« Vous regardez un secteur, vous allez avoir les terrains, vous allez cliquer. Vous allez avoir les informations », ajoute Carole Lavigne.

Les CUPR veulent pousser l'idée un peu plus loin l’an prochain en ajoutant à leur inventaire tous les immeubles commerciaux et industriels de la région qui sont à vendre ou à louer.