Retour

Les défaillances de crédit en hausse en Alberta, en Saskatchewan et au Québec

Le nombre d'Albertains qui ne peuvent s'aquitter du service de leur dette a augmenté de près de 15 % comparativement à l'an dernier. De plus en plus de Saskatchewanais et de Québécois ont le même défi, indique la firme TransUnion.

Un texte de Stéphanie Rousseau

Le nouveau rapport précise aussi que les Calgariens sont les plus endettés au pays, avec une dette moyenne de 28 205 $.

Le taux de défaillance de crédit de plus de 90 jours en Alberta a augmenté de 14,7 % depuis l'an passé. Au deuxième trimestre, le dette moyenne d'un Albertain est passé à 27 583 $, le niveau le plus élevé au pays. La moyenne nationale est de 21 580 $.

C'est la Saskatchewan qui a vu la deuxième plus forte augmentation de son taux de défaillance, en hausse de 11,6 % comparativement à 2015. La dette moyenne dans cette province atteint maintenant 24 036 $.

L'été dernier, la firme TransUnion prévoyait déjà que ces deux provinces allaient voir des augmentations importantes de leurs taux de défaillance en raison des difficultés économiques liées aux bas prix du pétrole.

Le Québec, avec une hausse du taux de défaillance de 5,33 %, est la seule autre province à dépasser la moyenne nationale de 3,59 %.

L'Ontario et la Colombie-Britannique plus « résilients »

Le rapport souligne aussi que malgré « une activité robuste en crédit » en Ontario et en Colombie-Britannique, les consommateurs de ces provinces sont en meilleure posture économique. Les taux de défaillances de ces deux provinces ont légèrement diminué depuis un an.

L'Ontario et la Colombie-Britannique « ont prouvé qu'elles sont résilientes durant ces temps durs économiquement », alors que l'économie canadienne souffre des bas prix du pétrole et de l'effet des feux de forêt en Alberta, indique le rapport.

« Comme plus de la moitié des Canadiens habitent dans ces provinces, ces performances stables sont positives pour l'ensemble de l'économie », indique le rapport.

Calgariens et Vancouvérois : les plus endettés

Les Calgariens ont le plus lourd fardeau de dettes au pays, avec une dette moyenne de 28 205 $. Les résidents de Vancouver arrivent deuxièmes (25 199 $) et les Edmontoniens troisièmes (24 383 $).

La dette évaluée comprend les prêts automobiles, les cartes de crédit, les prêts remboursables par versements et les marges de crédit, mais n'inclut pas les prêts hypothécaires.

Au niveau national, la catégorie de dette qui a le plus augmenté est celle des prêts remboursables par versements, en hausse de 6,31 %, comparée à une hausse de 3,2 % pour les prêts automobiles et une hausse de 2,03 % des dettes de cartes de crédit, alors que les dettes liées aux marges de crédit sont en baisse de 0,03 %, comparativement à la même période l'an dernier.

Plus d'articles

Commentaires