Retour

Les droits américains sur le bois d'oeuvre suscitent des inquiétudes en Saskatchewan

La décision des États-Unis d'imposer des droits compensatoires de 20 % en moyenne sur le bois d'œuvre canadien inquiète un travailleur de l'industrie forestière de la Saskatchewan.

Dallas Anderson travaille dans l’industrie depuis 11 ans. Selon lui, l’imposition de droits pouvant aller jusqu'à 24 % par le département du Commerce américain risque de faire mal aux petites entreprises.

Un courriel envoyé par une représentante du gouvernement de la Saskatchewan, Kathy Young, indique que le gouvernement américain a déterminé des droits préliminaires de 19,88 % pour la province.

Le premier ministre de la Saskatchewan Brad Wall se prépare depuis un an à un tel scénario et n’entend pas en rester là. « Nous devons être fermes et unis », a-t-il affirmé en marge d’une conférence téléphonique avec ses homologues provinciaux jeudi.

Il promet de défendre la province, qui doit selon lui se préparer à une « approche agressive » de la part des États-Unis.

D'après les informations de Pascale Bouchard

Plus d'articles

Commentaires