Retour

Les droits de diffusion de MTS passent à Bell

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a donné le feu vert pour le transfert des droits de diffusion et des licences de distribution de Manitoba Telecom Services (MTS) au géant canadien de télécommunications Bell Canada Enterprises (BCE inc.).

Le transfert, approuvé mardi, est la première de trois approbations réglementaires nécessaires pour conclure l’acquisition de MTS par l’entreprise sise à Montréal.

« Nous continuons de réaliser des progrès vers la fusion de Bell et de MTS en même temps que nous travaillons de près avec les autorités de réglementation fédérale pour obtenir les approbations nécessaires et conclure la transaction », explique le président-directeur général de Bell, George Cope, par biais d'un communiqué.

La cession de la licence de radiodiffusion de MTS veut dire que Bell pourra désormais vendre son service sur demande Télé Fibe à Winnipeg et dans d’autres régions de la province, affirme M. Cope. Le Télé Fibe permet d’écouter en direct les chaînes de son forfait sur toutes télévisions sans fil et d’accéder à la vidéo sur demande directement sur Apple TV.

BCE a annoncé son intention de racheter le plus important fournisseur de services de télécommunications de la province en mai.

Elle acquerra l'ensemble des actions ordinaires émises et en circulation de MTS moyennant la somme approximative de 3,1 milliards de dollars, tout en assumant l'encours de la dette nette d'environ 800 millions de dollars.

La clôture de la transaction est prévue pour le début de 2017.

Moins de concurrence

Toujours est-il qu’avec la vente de MTS à BCE, le nombre de fournisseurs de services de télécommunications au Manitoba tombera à trois, ce qui fait craindre une flambée des prix.

Dans une transaction séparée, BCE s'est engagée à vendre environ le tiers des abonnements facturés mensuellement et des points de vente de MTS à Telus, pour aider à maintenir une concurrence saine.

« Nous sommes toujours optimistes sur le fait que nous obtiendrons les approbations nécessaires auprès du Bureau canadien de la concurrence et du ministère de l’Innovation, Sciences et Développement économique Canada en temps voulu. Et nous sommes toujours aussi emballés par les bienfaits qu’aura ce partenariat Bell-MTS pour les Manitobains », assure le président-directeur général de MTS, Jay Forbes.

Une étude publiée en avril par l'Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (CIRA) a conclu que le Manitoba est la province avec la vitesse d'Internet la plus lente au Canada.

Plus d'articles

Commentaires