Retour

Les effets de la grève au casino Caesars ressentis dans la région

Les effets de la grève des 2300 employés du casino Caesars de Windsor se font déjà ressentir. Alors que d'autres casinos de la région ont connu une hausse d'achalandage, certains fournisseurs de biens et services sont inquiets.

Avec la fermeture temporaire du casino Caesars, l'un des plus importants moteurs économiques de Windsor, des dizaines de fournisseurs pourraient en subir les conséquences.

Selon la porte-parole du casino, Jhoan Baluyot, des douzaines de fournisseurs font affaire avec l’établissement.

Le chauffeur de taxi de la compagnie Veteran Cab, Adel Mahmood, s’inquiète d’un important manque à gagner. Il raconte que les clients du Caesars ont l'habitude de se déplacer jusqu’aux États-Unis.

Le porte-parole de la microbrasserie Brew, Jordan Goure, espère aussi que le conflit se terminera rapidement. Il estime ses pertes à quelques milliers de dollars par semaine, alors qu’il a récemment conclu un contrat avec le casino.

Les concerts prévus ce mois-ci au Caesars ont été annulés et les réservations à l’hôtel sont suspendues jusqu’au 30 avril.

Le directeur des communications de la compagnie Gateways Casino, Rob Mitchell constate pour sa part une hausse d’achalandage dans ses établissements de Dresden et Point Edward, à quelques heures de route de Windsor.

À Dresden notamment, M. Mitchell estime que l’augmentation soudaine est d’environ 35 %.

La grève a été déclenchée le jeudi 5 avril. Les points en litige concernent les salaires et la sécurité d'emploi.

Sur sa page Facebook, le syndicat dit travailler sur une nouvelle proposition d'entente, alors que les deux parties présentent des signes d'ouverture à une reprise éventuelle des négociations.

Avec les informations de Colin Côté-Paulette