Retour

Les employés de Fiat-Chrysler entérinent l'accord de principe

Les employés syndiqués de Fiat-Chrysler ont voté en majorité pour ratifier l'entente de principe conclue en début de semaine par la direction de l'entreprise et leur syndicat.

L'accord conclu par Fiat-Chrysler et le syndicat Unifor comprend des investissements ainsi qu'une hausse du salaire et des avantages sociaux des quelque 9750 employés syndiqués qui travaillent dans les usines de Brampton, de Toronto et de Windsor.

« Les négociations ont été difficiles, mais je suis fier que nous soyons restés unis et déterminés afin d'obtenir cette entente », indique Jerry Dias, le président national d'Unifor. Les trois ententes de principe ont été ratifiées à plus de 80 % par les employés de bureau, de la production et de l'entretien, notamment.

Selon Unifor, le contrat de quatre ans inclut une enveloppe de 325 millions de dollars pour reconstruire l'atelier de peinture de l'usine de Brampton ainsi que 6,4 millions consacrés à une mise à niveau de l'usine d'Etobicoke. 

Fiat-Chrysler se serait aussi engagé à construire un modèle de véhicule hybride dans ses installations de Windsor.

Le syndicat a précisé que la nouvelle entente collait au modèle économique déjà entériné avec la direction de General Motors (GM) qui incluait des augmentations salariales de 2 % pendant la première et la quatrième année du contrat ainsi qu'un bonus à la ratification de l'ordre de 6000 $.

À cette prime à la signature seront par ailleurs ajoutés 2000 $ supplémentaires pour les trois années subséquentes du contrat. 

Unifor doit maintenant entamer des pourparlers avec la direction de Ford.