Retour

Les employés du Windsor Star votent massivement pour la grève

Les employés du journal Windsor Star ont voté à 97 % pour un mandat de grève dimanche, après plus d'un an sans contrat de travail.

« Les résultats du vote de grève sont extrêmement positifs pour nous », indique la présidente du conseil conjoint des syndicats, Julie Kotsis.

Aucune date de grève n'a encore été fixée pour l'instant, les syndicats attendent plutôt que Postmedia leur indique des dates possibles pour les négociations. La présidente assure toutefois que les employés sont prêts à faire la grève s'ils le doivent.

Julie Kotsis affirme que Postmedia exige d'énormes concessions de la part des salariés, y compris une réduction de leurs avantages sociaux, de leurs pensions de retraite, des vacances et l'élimination des prestations pour les retraités.

Elle dit ne pas être surprise que la majorité des membres aient voté pour la grève, surtout à la lumière de l'augmentation de 33 % que les cadres de Postmedia se sont alloués en 2017.

« Cela a été fait pendant qu'ils mettaient à pied des travailleurs, qu'ils coupaient, fermaient des journaux, et rachetaient des gens, tout ça sur notre dos », déplore-t-elle.

Elle précise par ailleurs que les efforts de la direction pour atténuer certaines des pertes ont été peu perceptibles.

Le Windsor Star compte près de 200 employés répartis entre le centre-ville de Windsor et l'imprimerie.