Le transport de composantes d'éoliennes à partir de l'usine Marmen de Matane a repris jeudi matin. Transport Bellemare international, qui a dû suspendre ses activités pendant près d'une semaine, a obtenu les documents qui étaient exigés par Contrôle routier Québec.

Un texte de Julie Tremblay

Le transport de composantes d'éoliennes était suspendu depuis vendredi dernier, après le deuxième accident d'un camion de transport au cours de la même semaine.

Le président de Transport Bellemare international, Jean-Luc Bellemare, affirme que tout est rentré dans l'ordre et que neuf convois par jour seront sur les routes à compter de jeudi, comme à l'habitude.

Malgré le retard accumulé depuis la suspension du transport, la cadence n'augmentera pas au cours des prochains jours.

« Il y a un nombre limité de chauffeurs et de camions disponibles, donc on utilise ce qui est à notre disposition et on reprend à notre rythme habituel », explique M. Bellemare.

Il ajoute que les événements de la dernière semaine risquent de coûter des centaines de milliers de dollars à son entreprise et que l'un des défis, maintenant, est de rassurer la population et de « bien expliquer aux clients qu'on œuvre en toute conformité ».