Retour

Les Fêtes, la période de pointe au Québec pour la vente d'alcool

Les vendeurs de boissons alcoolisées font des affaires en or durant la période des Fêtes. Les Québécois consomment 50 millions de litres d'alcool sous diverses formes, et sont réputés pour être parmi les plus grands buveurs au pays.

Un texte de Louis Garneau

Alors qu'approchent les festivités, les distributeurs de bières mettent les bouchées doubles pour remplir les étalages qui se vident jusqu'à 40 % plus rapidement.

Selon Jean Gagnon, vice-président aux affaires corporatives pour la brasserie Labatt Québec, la planification commence également très tôt. «  En termes de production, il faut prendre le temps de brasser cette bière.  »

Les microbrasseries ne sont pas en reste, alors que la période des Fêtes gonfle de 20 % les ventes de bières de dégustation.

À la Société des Alcools du Québec (SAQ), les Fêtes représentent 25 % du chiffre d'affaires annuel. Cette pointe de la consommation se prépare plusieurs semaines d'avance.

Les succursales de la SAQ vivent d'ailleurs des embouteillages aux caisses.

Le 23 décembre 2016, les ventes aux consommateurs ont atteint 40 millions de dollars, quelque 6 millions $ de plus que le précédent record de vente quotidienne.

Et tandis que certains se réjouissent de l'ambiance de Noël, d'autres mettent la main à l'ouvrage pour satisfaire les plus festifs.

« C'est sûr qu'il y a plus d'occasion dans le temps des Fêtes, mais en même temps je travaille plus aussi, » avoue-t-il.

Avec les informations de Jean-Louis Bordeleau