Retour

Les finances de la Saskatchewan mises à l'épreuve, dit le Conference Board du Canada

Le retour souhaité à l'équilibre budgétaire en 2017 sera un exercice difficile pour la Saskatchewan, dit une responsable du Conference Board du Canada, car plusieurs facteurs contribuent au ralentissement économique de la province.

Le manque à gagner causé par la baisse des revenus provenant des ressources naturelles en Saskatchewan pourrait atteindre un milliard de dollars, causant un déficit de plus de 259 millions de dollars dans le budget 2016-2017, qui sera présenté le 1er juin.

Le défi, selon Marie-Christine Bernard, codirectrice de la prévision économique provinciale, sera d'assurer certaines dépenses essentielles en dépit de revenus moindres.

Elle souligne qu'une grande partie des dépenses est dédiée à l'éducation et à la santé. « Probablement qu'au moins 60 % du budget est alloué à ces deux postes importants. »

« On a vu une baisse du côté de la vente au détail », explique par ailleurs Mme Bernard, en ajoutant que les mises en chantier en Saskatchewan ont diminué de près de 40 % en 2015. « Ça, c'est sûr que ça fait mal à l'économie. »

Le dernier budget prévoyait que 17 % des revenus proviendraient des ressources naturelles. Lors de la mise à jour économique de février, cette proportion est tombée à 13 %, ce qui représente une perte de 616 millions de dollars.

Le tiers des revenus tirés des ressources naturelles provient du pétrole, et un autre tiers, de la potasse. Les prix de ces deux matières premières ont diminué au cours de la dernière année.

La dernière fois qu'un budget déficitaire a été déposé en Saskatchewan était en 1994, sous Roy Romanow.

Plus d'articles

Commentaires