Retour

Les fournisseurs réclament leur part du gâteau pour le Chantier Davie

Les 814 fournisseurs qui ont bénéficié de contrats lors du dernier grand projet de Chantier Davie Canada forment maintenant une association. L'entreprise Charl-Pol de La Baie en fait partie

Les entreprises revendiquent leur part du gâteau dans la stratégie maritime du gouvernement Trudeau.

Elles déplorent que la grande majorité des investissements soit faite à l'extérieur de la province, alors que l'expertise est ici au Québec.

« La construction navale au cours des dernières années, on a pas eu notre dû au Québec. Quand Charl-Pol perd 30 chefs de famille, bien avec le temps, ce sont des individus qui vont probablement quitter la région, parce que ce sont des emplois très spécialisés. Ce sont des gens qui peuvent être embauchés ailleurs au Canada ou en Amérique. Et quand ça arrive, ça atrophie la région », souligne Pierre Drapeau, membre fondateur de l’Association des fournisseurs de Chantier Davie.

Le premier ministre a confirmé l'octroi de contrats de rénovation de quatre brise-glaces à Chantier Davie. Mais ce n’est pas assez selon les fournisseurs.

Ces derniers sont inquiets de perdre des emplois s’il n’y a pas d’investissement au Québec et dans la région.

Plus d'articles

Commentaires