Retour

Les grandes compagnies de télécommunications sans fil se préparent à une guerre des prix

Les grandes compagnies de télécommunications sans fil offrant des forfaits pour téléphones intelligents se préparent à offrir des forfaits avec plus de données de téléchargements pour les consommateurs canadiens, ce qui pourrait entraîner une guerre des prix.

Rogers a commencé la bataille cette semaine en doublant les données, sans frais supplémentaires, pour ses forfaits familiaux de 10 Go et 15 Go.

Les clients de Rogers au Manitoba ont jusqu’au 3 juillet pour se procurer un forfait offrant les appels illimités à l'échelle du Canada et 20 Go de données pour 70 $ par mois ou 30 Go de données pour 80 $ par mois. Bell et Telus ont rapidement suivi le pas en lançant des ententes comparables au Manitoba.

« C'est incroyable », souligne la journaliste pour le site technologique MobileSyrup, Rose Behar au sujet des offres. « Je suis vraiment très surprise », ajoute-t-elle.

Dans le reste du Canada, les clients obtiennent également des offres pour des données, bien que la plupart d'entre elles soient moins avantageuses que les offres du Manitoba.

Bell, Rogers et Telus, leurs marques à rabais, Virgin, Fido et Koodo, Freedom Mobile de Shaw ainsi que les compagnies régionales comme Vidéotron et Eastlink, ajoutent généralement d'un à trois gigaoctets de données par mois pour certains forfaits téléphoniques.

Les offres sont pour une durée limitée et sont généralement réservées aux clients activant de nouveaux comptes ou mettant à niveau leur téléphone.

Rose Behar croit que les offres sont dues à une concurrence accrue et au désir des Canadiens à avoir plus de données. Particulièrement, lorsque d'autres pays comme les États-Unis offrent des forfaits de données illimitées.

« Les plans aux États-Unis et ailleurs dans le monde sont tellement moins chers et offrent tellement plus de données, ajoute-t-elle. C'est une chose que les Canadiens remarquent et qui les met en colère ».

Grande utilisation des données

Selon un rapport publié par le CRTC en 2017, plus de la moitié des clients de téléphonie mobile ont un forfait cellulaire avec deux gigaoctets de données ou plus par mois en 2016.

Selon Daniel Bader, éditeur en chef du site technologique Mobile Nations, même si les transactions sans fil actuelles sont attrayantes pour certains clients, les Canadiens paient toujours beaucoup pour leurs données.

« Malgré la concurrence accrue, nous devons mettre cela en perspective, a déclaré M. Bader. Le coût par gigaoctet est encore très élevé par rapport aux autres pays. »

Selon un rapport de comparaison des prix de 2017 commandé par le gouvernement fédéral, les Canadiens paient les prix les plus élevés du monde industrialisé pour les plans cellulaires contenant des données.

Cependant, l'Association canadienne des télécommunications sans fil (ACTS) soutient que le rapport est incomplet, car il ne tient compte que des principaux fournisseurs et ne tient pas compte des marques à rabais, des offres spéciales ou de la qualité supérieure des réseaux canadiens.

Cependant, certains Canadiens profitent de meilleues aubaines que d'autres, comme les Manitobains en ce moment.