Retour

Les investisseurs s'inquiètent du conflit sur les pipelines, déplore Rachel Notley

« Les investisseurs se demandent qui est aux commandes », se plaint la première ministre albertaine Rachel Notley, qui attend toujours plus de fermeté de la part du gouvernement fédéral face à la volonté de la Colombie-Britannique de limiter le transport du bitume dilué.

« Le gouvernement fédéral doit être très précis au sujet de ce que la Colombie-Britannique peut et ne peut pas faire », demande la dirigeante albertaine qui s’exprimait sur les ondes de CBC.

Rachel Notley demande à Justin Trudeau d’être « très clair » sur ce dossier.

Elle indique qu’elle continue d’étudier de possibles représailles supplémentaires et que son gouvernement en dira plus « dans les prochains jours ».

La semaine dernière, l’Alberta a mis fin aux discussions sur de possibles achats d’électricité entre l’Alberta et la Colombie-Britannique.

Plus d'articles