Retour

Les juristes en grève manifestent devant la Cour suprême à Ottawa

Au 101e jour de grève des avocats et des notaires de l'État québécois, les juristes se sont transportés par dizaines à Ottawa, où ils ont brandi pancartes et banderoles devant l'immeuble de la Cour suprême du Canada, mercredi.

D'autres manifestations ont eu lieu à Montréal et à Québec. En tout, selon le syndicat, les trois rassemblements ont réuni plus de 400 personnes.

Ces manifestations se sont tenues au lendemain d'une rencontre avec le président du Conseil du Trésor, Pierre Moreau, rencontre que le syndicat des avocats et des notaires de l'État québécois (LANEQ) a qualifiée de « constructive », par voie de communiqué.

Les porte-parole syndicaux soutiennent avoir convenu, avec le ministre Moreau, de la nécessité de reprendre les négociations dès que possible. La dernière rencontre de négociation a eu lieu le 24 janvier.

Les juristes de l'État québécois sont en grève générale illimitée depuis le 24 octobre 2016. La semaine dernière, ils ont rejeté dans une proportion de 97 % les dernières offres gouvernementales et ils se sont prononcés à 83 % en faveur de la poursuite de la grève.

LANEQ représente plus de 1100 avocats et notaires qui travaillent au sein de différents ministères et organismes gouvernementaux. Le syndicat demande notamment que le mode de négociation soit réformé, sur la base du rôle particulier joué par ses membres et en fonction de leur indépendance de fonction.

Mercredi dernier, LANEQ a dénoncé ce qu'il a qualifié de « faux pas du ministre Pierre Moreau », après que ce dernier eut affirmé avoir fait aux juristes une « proposition monétaire » qui les placerait au même niveau que les procureurs aux enquêtes criminelles et pénales du Québec.

Le syndicat a affirmé qu'à son avis la récente proposition monétaire de la partie patronale n'était pas différente de celle massivement rejetée par ses membres, quelques semaines auparavant.