Retour

Les Libéraux de Rimouski réclament le prolongement de l'autoroute 20

L'Association libérale provinciale du comté de Rimouski invite le gouvernement du Québec à considérer le prolongement de l'autoroute 20 comme une priorité, et à le faire dès cette année.

Un texte de Denis Leduc

L'exécutif de l'Association a voté une résolution à l'unanimité demandant au gouvernement de profiter du prochain budget ce printemps pour réinscrire le prolongement de l'autoroute 20 dans l'Est-du-Québec dans le Programme québécois des infrastructures (PQI).

Le prolongement de l'autoroute entre Trois-Pistoles et Le Bic était inscrit au Programme québécois des infrastructures, mais il en a été retiré il y a deux ans par le gouvernement Couillard.

Depuis, de nombreux leaders et organismes de la région l'ont invité à reconsidérer sa décision.

Du nombre, le député de Rimouski, Harold Lebel, a même suggéré que le gouvernement n'aurait pas le choix d'agir lors du prochain budget afin de ne pas se retrouver en campagne électorale sans rien avoir à proposer dans ce dossier.

Le ministre Jean D'Amour avait vivement rejeté l'analyse du député en disant qu'il n'avait jamais cessé de travailler sur ce dossier.

Une démarche apolitique

Pierre Cadieux assure que la démarche de l'Association libérale provinciale du comté de Rimouski est « apolitique » et qu'elle vise les intérêts supérieurs de la région.

Dans les considérants à l'appui de sa résolution, l'exécutif libéral de Rimouski affirme que le prolongement de l'autoroute est « un projet essentiel pour le développement économique de tout l'Est-du-Québec. »

Il rappelle également qu'il a déjà adopté une résolution en ce sens en 2016 et que cette résolution avait même été reprise la même année par les instances nationales du parti.