Retour

Les logements haut de gamme plus nombreux que jamais

Le nombre de logements locatifs haut de gamme à plus de 1100 $ de loyer mensuellement continue d'augmenter dans la grande région de Québec. Leur taux d'inoccupation atteint maintenant 8,8 % ce qui pourrait faire baisser le prix du loyer selon la Société canadienne d'hypothèque et de logement (SCHL).

« La concurrence est vive entre les gestionnaires immobiliers », résume Élizabeth Koulouris, chef analyste pour la SCHL pour la grande région de Québec. « Par contre, c’est plus facile pour les locataires de trouver un logement qui convient à leurs besoins. »

Malgré tout, l’analyste ne s’inquiète pas de l’impact de la construction du Phare qui devrait ajouter 350 logements haut de gamme au parc immobilier. « La construction va durer une dizaine d’années, alors les effets ne se feront pas sentir à court terme. »

Les mises en chantier en 2016 ont été soutenues dans le créneau des appartements à plus de 1100 $ de loyer mensuel. La SCHL prévoit que 2016 se soldera avec 2500 mises en chantier dans ce secteur. Il s’agit d’un portrait similaire à celui de 2015. La moyenne des 10 dernières années est toutefois d’environ 1200 mises en chantiers annuelles dans ce secteur.

Le taux d’inoccupation des logements locatifs en général atteint pour sa part 4,9 % dans la grande région de Québec, ce qui est une augmentation de 0,9 % comparativement à l’an dernier.

Plus d'articles

Commentaires