Retour

Les pêcheurs de Grande-Riviere pourront prendre la mer mardi

La vingtaine de pêcheurs de homard de Grande-Rivière pourra prendre la mer mardi. Ils pourront ainsi amorcer leur saison qui a été retardée de trois jours à cause des glaces dans le havre de pêche.

Les trois jours perdus leur seront remis à la fin de la saison. Il est donc trop tôt pour parler de pertes financières.

Le port de mer de Grande-Rivière est maintenant libéré de l'emprise des glaces. Il ne reste que quelques résidus ici et là.

Le capitaine Steeve Duguay explique que c’est la débâcle de la rivière qui a changé les plans des pêcheurs.

« La rivière de Grande-Rivière, qui est située juste en ligne avec la rentrée du havre, a débouché, raconte-t-il. La glace qui est sortie de la rivière s'est accumulée près du quai. »

Une entreprise de dragage a été appelée pour libérer le port de mer. Selon le directeur du Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie, O'Neil Cloutier, l’opération a coûté 30 000 $ et sera payée à parts égales entre le Regroupement et le ministère des Pêches et des Océans (MPO).

Le travail a duré près de 24 heures. Aujourd’hui, le moral est revenu sur le quai. Les pêcheurs ont obtenu la garantie qu'ils auront leurs 68 jours de pêche malgré ce retard.

« On ne peut pas parler de pertes jusqu'à maintenant, indique Steeve Duguay. On va le voir à la fin de la saison. »

Avec les informations de Bruno Lelièvre