Retour

Les pilotes de WestJet Encore en voie de se syndicaliser

Malgré tous ses efforts, la compagnie aérienne WestJet n'a pas pu empêcher les pilotes de la ligne Encore de lancer les démarches pour se syndicaliser, a annoncé leur association mercredi.

Les pilotes de WestJet Encore ont annoncé mercredi qu'une « écrasante majorité » de pilotes ont signé leurs cartes de membre pour se syndiquer. Selon l'Association des pilotes de lignes aériennes (ALPA), le syndicat sera formé officiellement une fois qu'il aura reçu l'approbation du Conseil canadien des relations industrielles.

Près de 500 pilotes travaillent pour Encore, la compagnie régionale de WestJet. En mai, les quelque 1300 pilotes des lignes régulières de WestJet s'étaient déjà dit en faveur d'un syndicat.

« Nous sommes ravis de la décision des pilotes d’Encore et fiers de leur travail acharné pour l'organisation d’un syndicat, en recueillant des cartes de membre en peu de temps », a déclaré le commandant de bord Dan Adamus, président d'ALPA Canada, dans un communiqué.

« Lorsqu'ils se joindront à ALPA, ils ajouteront leur voix aux milliers de pilotes de ligne déjà représentées par des syndicats au Canada », a ajouté Dan Adamus.

ALPA a refusé une demande d'entrevue, mais a indiqué qu'une fois la certification approuvée, le groupe commencera à négocier sa première convention collective. WestJet a refusé de commenter.

WestJet, l'antisyndicaliste

Plusieurs campagnes syndicales préalables avaient échoué depuis 2014, avant que les pilotes des lignes régulières ne s'entendent. La direction de WestJet tentait de convaincre les employés de s'en tenir au statu quo.

L’entreprise plaidait contre la syndicalisation, affirmant que cela nuirait à la culture unique de la compagnie aérienne et à sa situation financière. La direction a souvent transmis son message aux travailleurs et le cofondateur Clive Beddoe a même écrit aux employés, disant que le succès de WestJet reposait sur son « unité » et sa coopération plutôt sur la confrontation.

Le président de WestJet, Gregg Saretsky, a même fait des déclarations antisyndicales l'an dernier lors d'un rassemblement d'employés.

« Certains employés de WestJet ne contribuent pas positivement à la culture de notre entreprise. Si nous ne pouvons pas les ramener dans le droit chemin, nous devons les mettre mal à l'aise pour qu'ils restent ne pas ici. Ils doivent trouver leur bonheur ailleurs », avait-il dit.

L'ALPA est le plus grand syndicat de pilotes au monde et représente déjà des pilotes de plusieurs compagnies aériennes canadiennes, dont Air Transat, Bearskin, Calm Air, Canadian North, First Air et Jazz Aviation.

Plus d'articles

Commentaires