Retour

Les pilotes de Westjet toujours sans contrat ont manifesté à Calgary

Environ 150 pilotes ont manifesté devant les portes d'entrée de WestJet, à Calgary mardi matin. Depuis huit mois, ils réclament de meilleures conditions de travail et un salaire comparable à ce qui est offert à leurs collègues qui travaillent pour Air Canada.

Les pilotes s’inquiètent aussi beaucoup du recrutement de pilotes extérieurs à l’entreprise pour son transporteur à rabais Swoop. « Nous voulons nous assurer que nos emplois sont protégés », explique Dave Colquhoun, l’un des pilotes présents.

L’objectif de cette manifestation, organisée alors que l'assemblée générale annuelle de WestJet se déroulait à l'intérieur de l'édifice, avait également pour objectif de souligné l'unité des membres, dit Rob McFadyen, président du principal conseil exécutif de l'Association internationale des pilotes de ligne.

« Nous voulons un contrat », dit M. McFayden, et « nos demandes sont tout à fait raisonnables », ajoute-t-il. Les pilotes ont jusqu'au 10 mai pour voter à savoir s'ils sont d'accord pour donner un mandat de grève à leur comité de négociation. Le cas échéant, ils seront en droit de faire la grève à compter du 19 mai. WestJet dit travailler sur un plan de contingence en cas de grève.

WestJet a changé de PDG début mars en raison notamment des négociations difficiles avec le syndicat. Le nouveau dirigeant, Ed Sims, estime que des progrès ont été faits et que sa responsabilité consiste à « rester assis à la table des négociations ».

Son rôle est aussi, dit-il, de parvenir à un accord qui soit raisonnable pour tous les employés de l’entreprise, ainsi que ses actionnaires, et pas seulement pour un groupe d’employés.

Avec les informations de Tiphanie Roquette