Retour

Les prix du pétrole resteront bas, dit Deloitte

Les Canadiens ne doivent pas s'attendre à une remontée rapide et spectaculaire des prix du pétrole, selon les prévisions de la firme Deloitte publiées mercredi, qui prédisent un prix du baril de brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) à 48 $US cette année.

Un texte de Tiphanie Roquette

L’accord des pays exportateurs de pétrole (OPEP) pour baisser leur production a permis de retirer l’équivalent de 1,8 million de barils de pétrole chaque jour du marché, estime la firme.

Les effets positifs de cette entente sur les prix du baril de pétrole ont toutefois été contrebalancés par une augmentation de la production en Amérique du Nord.

« Les entreprises forent et forent plus vite qu’elles ne l’ont fait ces deux dernières années. La volatilité actuelle des prix nous montre à quel point les producteurs sont devenus efficaces », a expliqué un des partenaires de la firme, Andrew Botterill.

L’Association canadienne des entreprises de forage pétrolier a ainsi revu à la hausse ses prévisions de forage, anticipant une augmentation de près de 50 % du nombre de puits forés cette année. Les réserves de pétrole sont également toujours élevées aux États-Unis.

Par conséquent, la firme prévoit une très faible remontée des prix à 51 $US en 2018 et 55 $US en 2019.

Appel à une meilleure compétitivité

Ces prévisions sont une mauvaise nouvelle pour l’Alberta. Le gouvernement provincial a basé son budget 2017-2018 sur un prix du baril de pétrole de 55 $US cette année.

Chaque baisse d’un dollar du prix du pétrole se traduit par une diminution de 310 millions de dollars de revenus dans les coffres de l’Alberta.

De son côté, l’Association canadienne des producteurs pétroliers dresse le même constat que la firme Deloitte vis-à-vis de ces prévisions. Elle croit que les entreprises énergétiques doivent s’attendre à un nouvel environnement économique caractérisé par des prix bas, une volatilité croissante et une compétition féroce.

Elle appelle à une collaboration plus active avec le gouvernement albertain pour améliorer la compétitivité de la province sur la scène nord-américaine.

Plus d'articles

Commentaires