Retour

Les problèmes de Bombardier retardent le projet de train léger à Waterloo

Après des mois de retard dans l'assemblage des tramways de Toronto, la région de Waterloo est victime elle aussi des problèmes de production du fabricant Bombardier.

L'entrée en service de la nouvelle ligne de train léger à Waterloo appelée ION est reportée à 2018, parce que les véhicules attendus ne seront pas livrés à temps.

C'est la deuxième fois que Bombardier reporte son échéancier.

Selon des documents présentés au comité municipal de planification à Waterloo, les premiers trains ne seront pas livrés avant décembre 2016 et les derniers, en octobre 2017, soit quatre mois plus tard que prévu.

Les nouveaux trains légers doivent subir des tests de sécurité et 600 km d'essais sur rail après avoir été livrés avant d'entrer en service, d'où le report du lancement de la ligne au début 2018.

La semaine dernière. Bombardier a annoncé que l'assemblage de ces véhicules serait transféré à son usine de Kingston afin de désengorger celle de Thunder Bay, qui doit rattraper le retard dans la livraison des tramways de Toronto.

Toronto réclame plus de 50 millions de dollars en indemnités à Bombardier. La région de Waterloo, pour sa part, étudie la possibilité d'un recours contre la compagnie.

Plus d'articles

Commentaires