Retour

Les producteurs de boeuf albertain veulent protéger leurs marchés

Les questions du libre-échange et de l'accès aux marchés internationaux sont au coeur des discussions des producteurs de boeuf de partout en Alberta, qui sont réunis à Calgary pour l'assemblée générale de leur association.

Certains éleveurs de boeuf s’inquiètent de faire les frais des négociations pour le renouvellement de l'Accord de libre-échange nord-américain.

Le président de l'Association des producteurs de boeuf de l'Alberta, Bob Lowe, craint que Washington ne limite l'accès des éleveurs canadiens au marché américain. Il affirme que l’industrie du boeuf dépend de ce commerce.

Les tensions avec les États-Unis rendent encore plus important l'accès à d'autres marchés.

Roland Cailliau, le vice-président de l'Association des producteurs de boeuf de l’Alberta, se réjouit de l'Accord de libre-échange entre le Canada et l'Europe qui est entré en vigueur en septembre, mais ajoute qu'il faudra attendre pour voir ses effets.

Il explique que certaines normes devront d’abord être harmonisées entre les deux continents, par exemple au niveau de la sécurité alimentaire.

Mais les producteurs albertains regardent aussi vers l'ouest : Bob Lowe croit qu'il est essentiel que le Canada ratifie le partenariat transpacifique afin de pouvoir exporter plus de boeuf vers le Japon.

Les États-Unis se sont retirés de ces négociations, ce qui laisserait le champ libre aux éleveurs canadiens en Asie.

D'après les informations de François Joly

Plus d'articles

Commentaires