Retour

Les producteurs de boeuf canadiens réunis à Calgary

Alors que s'amorcent les négociations sur l'Accord de libre-échange nord-américain, les représentants de l'industrie canadienne du bœuf sont réunis à Calgary jusqu'à vendredi dans le cadre de la Conférence canadienne sur l'industrie du bœuf.

John Masswohl, le directeur des relations avec le gouvernement pour l’Association canadienne des éleveurs de boeuf dit que les producteurs espèrent avant tout préserver leurs acquis des dernières années pendant ces négociations.

« Les États-Unis semblent vouloir ramener certaines politiques protectionnistes. Nous ne voulons pas de cela. Il s’agit de notre préoccupation principale », précise John Masswohl.

Roland Cailliau a un ranch à Valleyview dans le nord de l’Alberta. « Je crois que pour tous les producteurs de bœuf en Alberta, c’est très important, l’exportation : 60 % de notre production est exportée, en grande partie aux États-Unis. Tous les accords que nous avons avec les États-Unis sont très importants », explique-t-il.

Des deux côtés de la frontière, les producteurs affirment que l'ALENA a eu un effet très positif sur l'industrie du boeuf. Les éleveurs souhaitent que le président américain, Donald Trump, ne mette pas sa menace à exécution en se retirant complètement de l'accord actuel.

L'Association canadienne des éleveurs de bœuf souhaite que ces négociations permettent d'éliminer certaines règles administratives qui ralentissent le commerce entre les deux pays.

Une des règles qui pose un problème a été implantée après la crise de la vache folle. Avant qu'un bovin traverse la frontière, les éleveurs doivent certifier qu'il est né après 1999. Ils jugent cette vérification inutile parce que plus aucune bête d'élevage n'est née avant cette date.

Washington souhaite conclure un nouvel accord de libre-échange avant la fin de l'année.

Plus d'articles

Commentaires