Retour

Les Serres Toundra peinent à recruter tout le personnel nécessaire

En dépit des 1000 candidatures reçues en mai, les Serres Toundra n'arrivent toujours pas à recruter suffisamment de cueilleurs et d'emballeurs. Dans le but de pourvoir ces postes, la direction se tourne maintenant vers l'extérieur de la région pour assurer la productivité de son complexe.

Un reportage de Mélissa Paradis

Depuis Noël, une trentaine d'employés venus notamment de Montréal séjournent Moulin des pionniers, à La Doré, aux frais de l'employeur. « Je suis logé. Il faut que je débourse par exemple pour ma nourriture et on habite en colocation avec ceux qui ont décidé d'être logés dans ce chalet », explique Dominique Bigras, employé des Serres Toundra.

Le président de l'entreprise, Éric Dubé, explique que plusieurs personnes quitteraient par crainte de ne pas atteindre la productivité minimale.

Le maire de La Doré, Jacques Asselin, voit une pénurie de main-d'oeuvre se dessiner dans plusieurs secteurs. Ces craintes sont partagées par Produits forestiers Résolu, un autre employeur important dans le secteur. Le maire Asselin veut être prêt à accueillir les travailleurs de l'extérieur dans l'espoir qu'ils s'établissent dans sa municipalité.

« C'est de permettre l'accueil de travailleurs sur une base temporaire. Par la suite, on va promouvoir La Doré auprès de ces personnes-là pour qu'elles s'installent à La Doré. On a des plans d'investissements pour améliorer la qualité de nos logements. Aussi, on est à regarder du développement résidentiel », explique-t-il.

Les travailleurs venus de l'extérieur pourront profiter des installations du Moulin des pionniers pendant six mois, après quoi ils devront se trouver leur propre logement.

Plus d'articles

Commentaires