Retour

Les travailleurs de Bombardier à La Pocatière inquiets

Les travailleurs de Bombardier à La Pocatière craignent pour l'avenir de leur emploi, malgré l'embauche de 150 nouveaux employés dans les derniers mois.

Un texte d'Édith Drouin

Ils appréhendent surtout les répercussions de la décision de l'Agence métropolitaine de transport (AMT) d'abaisser de 25 à 15 % son exigence de contenu canadien.

Une firme chinoise a d'ailleurs obtenu récemment un contrat pour 24 voitures de train de banlieue. Un contrat dont l'appel d'offres avait été annulé en 2016, alors que Bombardier était le seul soumissionnaire.

Le syndicat a lancé mercredi une pétition pour dénoncer la situation. Elle devrait être déposée à l'Assemblée nationale en début de semaine prochaine.

Les travailleurs demandent à ce que le gouvernement intervienne pour faire augmenter les exigences de contenu canadien.

Mario Guignard explique qu’un contrat attribué à l’usine de Thunder Bay serait aussi avantageux pour La Pocatière, parce que les deux usines travaillent souvent en affiliation. L’usine de La Pocatière contribue par exemple à la production de voitures pour Toronto et Edmonton.

Son principal contrat est toutefois celui des voitures Azur pour le métro de Montréal, dont la production devrait se terminer au cours de l’année 2018.

Plus d'articles

Commentaires