Retour

Les ventes de maisons ralentissent dans le Grand Vancouver

Les ventes de maisons dans le Grand Vancouver ont chuté de 5,6 % en 2016, selon la chambre immobilière de Vancouver, ce qui met fin à une année tumultueuse dans l'un des marchés immobiliers les plus surveillés au pays.

Par contre, l’indice des prix MLS pour ces propriétés résidentielles a atteint 897 600 $ en décembre dans le Grand Vancouver. Il s’agit d’une hausse de 17,8 % comparativement au même moment l’année précédente. « L'année a été mouvementée pour le marché immobilier à Vancouver », dit Dan Morrison, le président de la chambre.

La montée des prix causée par une faible offre et une forte demande a attiré l’attention plus que jamais sur le marché.

Dan Morrison, président de la chambre immobilière

Il soutient que l’année avait commencé en force, mais qu'elle a ralenti en cours de route, avec une diminution des ventes et des prix. « Alors que les prix ont monté en début d’année, le débat public a porté sur ce qui faisait monter la demande et ce qui pourrait être fait pour que ça arrête », poursuit-il.

« Ceci a mené à une série d’interventions du gouvernement dans le marché. L’effet à long terme de ces actions ne sera pas compris avant un bout de temps », fait-il valoir.

Au total, 39 943 propriétés résidentielles ont été vendues dans la région en 2016, moins que les 42 326 transactions de l’année précédente.

Malgré le déclin du nombre de maisons vendues, 2016 a été la troisième année la plus importante en matière de ventes, après 2015 et 2005.

Plus d'articles

Commentaires