Retour

Libre-échange Canada-Europe : une bonne affaire pour les pêcheurs, selon une de leurs associations

L'Association des pêcheurs de l'Île-du-Prince-Édouard estime que l'industrie des pêches en Atlantique profitera de l'accord de libre-échange entre le Canada et l'Union européenne.

Le premier ministre Justin Trudeau était en Europe cette semaine à l’occasion de l’adoption de l’accord par le Parlement européen.

Craig Avery, président de l’Association des pêcheurs de l’Île-du-Prince-Édouard, affirme que les transformateurs et exportateurs de produits marins profiteront de l’élimination de tarifs douaniers. Il espère que les pêcheurs en profiteront aussi. L’ouverture de nouveaux marchés est certainement une bonne affaire pour les pêcheurs de l’Atlantique, ajoute-t-il.

Les pêcheurs ne débarqueront pas plus de prises en raison de l’accord, explique Craig Avery. Plusieurs pêches sont soumises à des quotas. Il espère que les pêcheurs obtiendront un meilleur prix s’il y a plus d’acheteurs.

Si la concurrence augmente entre les acheteurs, poursuit M. Avery, les pêcheurs devraient en bénéficier.

Le libre-échange va aussi rendre plus concurrentiels les exportateurs européens au Canada, mais Craig Avery ne croit pas qu’ils auront un impact sur l’industrie des pêches de sa province.

Plus d'articles