Retour

Libre-échange Canada-Union européenne : les pêcheurs du Maine s'inquiètent

Des politiciens de l'État américain du Maine craignent les effets qu'aura l'accord de libre-échange entre le Canada et les pays de l'Union européenne (UE) sur leurs exportations de homard.

Lorsque le Canada ratifiera l'Accord économique et commercial global (AECG) avec l'UE, les tarifs douaniers européens sur le homard canadien disparaîtront, ce qui constituera un net désavantage pour le homard du Maine.

L'année dernière, la valeur des importations de homard par les 28 pays de l'Union européenne a atteint 150 millions de dollars américains pour le crustacé en provenance des États-Unis et 143 millions pour celui venant du Canada.

Les exportateurs américains de homard s'attendent à ce que la combinaison de tarifs d'importation et la valeur élevée de la devise américaine rende leur produit bien moins attrayant pour les Européens que le homard canadien.

Le gouverneur du Maine, Paul LePage, de même que les élus du Maine au Congrès demandent à l'administration du président Donald Trump d'intervenir. Ils conviennent toutefois qu'il est difficile d'envisager comment le gouvernement pourrait agir.

L'industrie canadienne du homard estime que la meilleure solution pour les États-Unis est de conclure à leur tour un accord de libre-échange avec l'Union européenne.

Plus d'articles

Commentaires