Retour

Lorraine Richard réclame l'aide de Québec pour l'industrie des petits fruits sur la Côte-Nord

La députée de Duplessis, Lorraine Richard, déplore l'inaction de Québec pour le développement de l'industrie des petits fruits sur la Côte-Nord. Selon elle, la société du Plan Nord ne soutient pas la bleuetière Grenier et fils comme elle le devrait.

Les terrains de la bleuetière Grenier et fils, près de Port-Cartier, doivent être déboisés pour permettre le développement du projet. L’entreprise originaire du lac Saint-Jean a déjà dépensé 1,5 million de dollars déboiser 600 acres et commencer la culture du bleuet.

Un projet qui coûte cher

Cependant, le déboisement de la totalité des terrains, ce qui représente 6500 acres, coûte trop cher à l’entreprise. Selon son président-directeur général, Régis Grenier, les redevances que demande le ministère des Terres et Forêts sur le bois à couper sont trop élevées.

Régis Grenier souhaite que son entreprise dispose des mêmes avantages que les industries forestières. « On veut payer la même chose qu’eux autres à 2,93 $ du mètre pour tout l’ensemble du bois qu’on va faire. Actuellement, on nous charge des 19,14 $ », dit-il.

Société du Plan Nord

Selon Régis Grenier, l’entreprise a le soutien de la municipalité de Port-Cartier, de la MRC de Sept-Rivières ainsi que de la députée Lorraine Richard. Toutefois, sans l’aide de Québec et de la société du Plan Nord, la continuité du projet est mise en péril.

Pourtant, selon Lorraine Richard, il fait partie des priorités de la société du plan nord de soutenir l’agriculture des petits fruits nordique.

« Le rôle de la société du Plan Nord est justement d’aider des PME, d’aider des gens comme la famille Grenier, dit-elle. La société du Plan Nord a failli à son devoir de soutenir et d’aider la famille grenier. »

Selon Régis Grenier, l’entreprise en collaboration avec la députée Lorraine Richard sont en discussion avec la société du Plan Nord depuis près de 6 mois, sans obtenir de résultat.Lorraine Richard discutera de la situation mardi avec le ministre responsable du Plan Nord Pierre Arcand.

Plus d'articles

Commentaires