Retour

Mandat de grève pour les employés d'IOC à Sept-Îles

Les quelque 300 travailleurs de la compagnie minière IOC à Sept-Îles, représentés par le syndicat des Métallos, ont voté à 99,2 % en faveur d'un mandat de grève cet après-midi.

Parmi les points en litige se trouvent notamment les changements proposés au régime de retraite. L'employeur voudrait instaurer un régime de retraite à prestations déterminées pour les nouveaux travailleurs. L'idée d'un régime à deux vitesses est décriée par le syndicat.

En début de semaine, les négociations des employés syndiqués d'IOC à Sept-Îles et au Labrador avec la partie patronale avaient été rompues.

Mardi, les employés d'IOC à Labrador City se sont prononcés à 99,6 % pour le déclenchement d'un arrêt de travail au moment jugé opportun.

Le représentant du syndicat des Métallos, Danny Maltais, estime que ce mandat de grève donne davantage de crédibilité au syndicat à la table de négociations.

« L’employeur ne semblait pas croire que les gens allaient nous suivre, donc ça arrive à un moment très important. On est à la croisée des chemins, indique Danny Maltais. Donc nous autres, cela signifie que le comité, qui avait reçu un mandat en novembre, répond aux besoins des travailleurs. »

Sur les 301employés inscrits sur la liste, 266 ont exercé leur droit de vote, ce qui représente un taux de participation de 88 %.

Les membres de la section locale 9344 des Métallos assurent les opérations de transport du minerai provenant de la mine du Labrador vers le port de Sept-Îles.

Plus de détails à venir.

D'après les informations de Laurence Royer

Plus d'articles