Retour

Manifestation en soutien aux employés de Tim Hortons

Une manifestation a eu lieu à Calgary en soutien aux employés de Tim Hortons en Ontario qui disent avoir perdu leurs avantages après une hausse du salaire minimum dans cette province.

Le petit groupe de cinq manifestants a distribué dans le calme, pendant une heure, des feuilles d'information devant un restaurant Tim Hortons du sud-est de la métropole. Une cinquantaine de rassemblements similaires avaient lieu à travers le pays vendredi.

Un des protestataire de Calgary, David Haynes, trouve injuste la manière dont sont traités les employés qui ont perdu des avantages sociaux.

Le salaire minimum doit passer à 15 $ en Alberta en 2018.

Les propriétaires de quelques franchises en Ontario auraient décidé de sabrer les avantages consentis aux employés en raison de la hausse du salaire minimum, qui est passé en Ontario de 11,60 $ à 14 $ l’heure le 1er janvier.

Les employés disent que les rabais dont ils disposaient pour leurs repas ont été diminués et que des pauses payées et des avantages sociaux en santé ont aussi été supprimés.

« Les gens au bas de l’échelle salariale ont déjà de la misère à joindre les deux bouts. C’est injuste qu’une entreprise qui fait des milliards fasse ce type d’économies sur leur dos », lance David Haynes.

Le consommateur William Carnegie est d’accord. « Les grandes corporations doivent payer leurs employés un salaire raisonnable. Si une entreprise n’arrive pas à payer ses employés au salaire minimum tout en réussissant, elle a un problème avec son plan d’affaires », dit-il. Tim Hortons dit que la décision de supprimer des avantages sociaux revient aux propriétaires de franchise.

Vendredi, la première ministre de l’Ontario, Kathleen Wynne a accusé les propriétaires de franchise d’utiliser leurs employés comme pions pour s’opposer à l’augmentation du salaire minimum.