Retour

Mason Graphite franchit une nouvelle étape pour son projet de mine

Mason Graphite annonce la recevabilité de son étude d'impact environnemental par le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de Lutte contre les changements climatiques. Le dossier du projet du lac Guéret chemine vers le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE).

Un texte de Laurence Royer

Cette annonce représente un progrès important pour Mason Graphite, qui se rapproche un peu plus de l’obtention des autorisations pour l’aménagement de la mine de graphite au nord de Baie-Comeau ainsi que l'implantation d’une usine de traitement du minerai.

Cette étape franchie devrait permettre à Mason Graphite de respecter son échéancier et d’entamer la construction des installations plus tard cette année.

Procédures pour un certificat d'autorisation

L'étude d’impact environnemental, initialement déposée en novembre 2015, sera maintenant rendue publique. Le BAPE mettra à la disposition des populations hôtes l’intégralité de cette étude pendant une période de 45 jours, qui débutera le 13 juin.

Une fois cette période d’information et de consultation écoulée, le ministre recevra un compte rendu du déroulement de celle-ci.

Le ministère déterminera ensuite si une procédure d’audiences publiques est nécessaire pour que le projet de Mason Graphite puisse recevoir un certificat d’autorisation général définitif.

Construction d'un tronçon routier

Mason Graphite a indiqué qu’un contrat avait été attribué par la Ville de Baie-Comeau pour la construction d’un tronçon routier de 1,2 km, reliant le site de l’usine de la société dans le parc industriel Jean-Noël-Tessier à l’autoroute avoisinante.

L’accès au site devrait être existant avant le début de la construction du projet. Ce tronçon de route est financé par le gouvernement du Québec.

Plus d'articles

Commentaires