Les restaurants McDonald's du Canada ont annoncé qu'ils serviront du boeuf provenant de « fermes et de ranchs certifiés durables », l'industrie bovine essuyant régulièrement les critiques pour sa contribution au réchauffement climatique.

Les changements doivent entrer en vigueur graduellement au cours des 12 prochains mois. Les agriculteurs devront s'assurer du bien-être de leurs animaux, de leur fournir suffisamment d’eau et de foin, de bien gérer les ressources naturelles de manière responsable et de favoriser l'innovation tout en réduisant le gaspillage sur leurs exploitations.

Les agriculteurs et les éleveurs s'engagent aussi à gérer les prairies et les pâturages en maintenant la santé du sol et en protégeant les bassins versants.

Une étude américaine publiée en 2014 montrait notamment que l'élevage de bétail pour la consommation contribue à 20 % des émissions de gaz à effet de serre de la planète.

La présidente de la Table ronde canadienne sur le développement durable du boeuf, Cherie Copithorne-Barnes, dit que les agriculteurs veulent montrer une image plus verte et faire la promotion de ce qu'ils font pour l'environnement, alors qu’ils essuient régulièrement des critiques pour leur production de méthane, un gaz nocif qui provoque le réchauffement climatique. « Il y a beaucoup de bonnes choses qui sont faites par nos agriculteurs », lance-t-elle.

La chaîne de restaurant et les éleveurs répondent aussi aux pressions des consommateurs qui se tournent de plus en plus vers du boeuf sans hormones.

« Rien ne nous empêche de produire du boeuf sans antibiotiques ou sans hormones, mais nos agriculteurs font aussi beaucoup d’autres choses dont ils peuvent être fiers et c’est pourquoi nous voulions un système qui permet de refléter cela », ajoute Cherie Copithorne-Barnes.

La table ronde sur le boeuf durable espère que d'autres chaînes de restaurants emboîteront le pas.

Plus d'articles