Retour

Métis-sur-Mer devient propriétaire de la station du phare de Pointe-Mitis

La station du phare de Pointe-Mitis appartient maintenant à la municipalité de Métis-sur-Mer. Les installations comprennent le phare lui-même, en plus de trois bâtiments accessoires.

L'Association des Résidents de la Pointe du Phare (ARPP), l'organisme à but non lucratif qui gère les bâtiments, compte entreprendre différents travaux de restauration.

Elle devra cependant respecter certaines conditions, puisque le phare a été déclaré site patrimonial cet été.

On veut embellir un peu le site, le mettre blanc et rouge. Il y a des travaux de base: repeinturer, colmater les fissures dans le béton. Au point de vue des infrastructures, il n'y a pas d'eau, donc il faut encore installer un système de récupération des eaux de pluie.

Ladd Johnson, président de l'Association des Résidents de la Pointe du Phare

Au terme de ces travaux, les bâtiments seront loués pour des activités scientifiques, culturelles et éducatives.

Le grand public devrait aussi pouvoir visiter une partie des installations dès l'été 2017, et la totalité du site en 2018.

Des travaux d'un demi-million

L'ARPP estime le coût total des travaux à plus de 500 000 $.

L'organisme a déjà reçu 150 000 $ du gouvernement fédéral pour faire enlever le mercure qui se trouvait dans la lanterne du phare.

Il a aussi pu compter sur un soutien de 100 000 $ en dons privés et en promesses de dons.

 On va chercher d'autres fonds avec les subventions des gouvernements et chercher d'autres dons privés pour continuer. Je crois qu'on est correct pour commencer, mais à long terme, on va avoir besoin de plus d'argent. 

Ladd Johnson, président de l'Association des Résidents de la Pointe du Phare

Le processus d'acquisition a duré cinq ans, dû au grand nombre de propriétaires avec lesquels négocier, dont Pêches et Océans Canada et Ressources naturelles Canada.

Le phare de Pointe-Mitis a été construit il y a plus de 100 ans, pour remplacer son prédécesseur construit en 1874.

Le Service canadien des forêts a utilisé les installations entre 1978 et 1995. Ces dernières étaient pratiquement inutilisées depuis.

Plus d'articles

Commentaires