Retour

Mise à jour - Brad Wall demande à SaskTel de répondre à un rapport prévoyant des risques de baisses de profits

Le premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall, a demandé à SaskTel d'établir un plan pour répondre aux risques de pertes de profits révélés dans un rapport indépendant du cabinet Mark H. Goldberg & Associates inc. publié lundi.

L'acquisition de Manitoba Telecom Services (MTS) par le géant canadien des télécommunications BCE pourrait faire chuter les profits de SaskTel, selon l'étude commandée par le premier ministre Brad Wall.

Il a précisé qu'il n'avait pas reçu le mandat de la population de vendre la société d'État. Si une offre d'acquisition venait à être soumise, son gouvernement consultera la population, a-t-il ajouté.

D'importants risques

« Il est important de noter que certains des risques décrits dans le rapport ne sont pas nouveaux. Toutefois, ils pourraient croître avec l'acquisition », a affirmé le président-directeur général de SaskTel, Ron Styles. L'étude a été commandée par le premier ministre Brad Wall.

BCE a acquis MTS pour la somme de 3,9 milliards de dollars.

Le rapport souligne qu'il y a un « risque que SaskTel ne puisse pas rapporter les mêmes dividendes à la province qu'auparavant ». Plusieurs raisons sont évoquées pour justifier cette analyse :

  • La concentration des services entre les mains d'un groupe restreint de fournisseurs s'éloigne du minimum de quatre fournisseurs préconisé par le gouvernement fédéral, ce qui pourrait permettre à l'entreprise Shaw de vendre WIND ou de s'associer à d'autres compagnies. Si Shaw lance un service mobile concurrentiel, il y a un risque que les clients de SaskTel aient d'autres options de services.
  • La possibilité de voir Winnipeg devenir un important quartier général des télécommunications dans l'Ouest canadien pourrait nuire à la part de marché de SaskTel en Saskatchewan.
  • Un nombre réduit d'entreprises propriétaires de leurs installations pourrait créer un incitatif à davantage de compétition entre les compagnies sans fil à faible coût.
  • La fin du partenariat entre MTS et Rogers pourrait forcer cette dernière à établir des partenariats de vente au détail avec des entreprises de câblodistribution au Manitoba et en Saskatchewan. Cela permettrait d'améliorer la position concurrentielle de Rogers, ainsi que celle d'entreprises de câblodistribution locales.

Plus d'articles

Commentaires