Retour

Mise à jour - PotashCorp et Agrium sont en pourparlers au sujet d'une fusion

PotashCorp et Agrium confirment dans des communiqués séparés mardi être en pourparlers au sujet d'une possible fusion.

PotashCorp précise qu'aucune décision définitive n'a été prise et qu'aucune entente n'a été conclue.

L'entreprise ajoute qu'il n'existe pour l'instant aucune garantie qu'il y aura une transaction au terme des discussions.

Mardi, l'agence Bloomberg rapportait qu'Agrium et PotashCorp étaient en discussion au sujet d'une fusion qui pourrait être annoncée dès la semaine prochaine.

Les transactions sur les titres des deux entreprises ont été suspendues, à la demande de l'Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières, mais ont repris à midi, heure de l'Est.

Brad Wall : une nouvelle « positive »

En point de presse, le premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall, a fait valoir que la présence importante en Saskatchewan d'une nouvelle entreprise possiblement fusionnée serait positive pour la province.

Il souligne qu'Agrium, une entreprise albertaine, possède un nombre d'installations important en Saskatchewan, notamment en recherche et développement.

Il affirme avoir été contacté par la direction des deux entreprises et avoir fait valoir le potentiel d'expansion dans la province à la suite de l'union de ces deux compagnies.  Brad Wall rappelle qu'aucune décision n'a été prise et qu'aucune entente n'a été conclue pour le moment.

Selon lui, les intérêts de la Saskatchewan sont au cœur de ces discussions préliminaires et c'est ce qu'il souhaite.

Le NPD peu convaincu

L'opposition néo-démocrate affirme que Brad Wall a fait peu pour protéger l'industrie de la potasse en Saskatchewan.

Dans un communiqué, le NPD rappelle que le Parti saskatchewanais a permis à une société d'État chinoise d'exploiter la potasse dans la province, alors que la Chine est déjà la plus importante acheteuse de la potasse extraite en Saskatchewan.

Des discussions pas surprenantes

Les discussions en cours entre les géants de la potasse PotashCorp et Agrium ne surprennent pas le doyen de la Faculté de gestion de l'Université Dalhousie, Sylvain Charlebois.

Selon lui, les résultats financiers de l'industrie laissent présager quelques acquisitions dans les prochaines années pour rentabiliser la production.

Il souligne que la transaction pourrait provoquer une levée de boucliers en Saskatchewan.

« PotashCorp est une entreprise qui est chère aux Saskatchewanais, alors si quelque chose arrive avec PotashCorp, ça pourrait justement attirer l'attention du gouvernement de la Saskatchewan et on pourrait peut-être voir une mobilisation des citoyens pour protéger ce qui était une société d'État à l'époque », affirme Sylvain Charlebois.

Il ajoute qu'une fusion pourrait vouloir dire des pertes d'emplois à long terme.

« Ça prend toujours un peu de temps », dit-il « Sur cinq ans, on pourrait voir peut-être moins de postes administratifs, on pourrait voir peut-être aussi un certain réalignement au niveau des mines, au niveau des opérations », précise Sylvain Charlebois

Selon lui, cette transaction pourrait être bien perçue par les actionnaires, mais moins bien par les fermiers qui perdraient un fournisseur pour l'engrais.

Plus d'articles

Commentaires