Retour

Montréal veut alléger le fardeau fiscal des commerçants

La Ville de Montréal envisage d'imposer des tarifs sur la consommation de l'eau et sur la collecte des déchets des résidents pour réduire le fardeau fiscal des entreprises. Le maire Denis Coderre a présenté lundi les recommandations d'un comité de travail pour aider les entreprises à être plus compétitives.

Selon le rapport commandé par la Ville, il existe un déséquilibre entre les taxes payées par les commerçants et celles imposées aux résidents.

Le document Pour une métropole en affaires rapporte que les propriétaires d'immeubles non résidentiels paient, en moyenne depuis 15 ans, 56 % de l'impôt foncier de la municipalité. C'est trop, selon le comité de travail sur la fiscalité non résidentielle et le développement économique présidé par Anne-Marie Hubert. 

La Ville de Montréal veut rééquilibrer les rentrées fiscales. Au cours des prochaines années, les commerçants verraient ainsi leurs taxes municipales augmenter deux fois moins rapidement que les propriétaires de résidences.

Denis Coderre écarte la possibilité de mettre en application des mesures dans le secteur résidentiel cette année.

Autres mesures et réactions

Le comité de travail suggère à la Ville de dédommager les commerçants qui voient leurs ventes baisser en raison de travaux à proximité de leurs commerces.

Il recommande aussi à la Ville de Montréal de nommer un commissaire de la simplification administrative pour répondre aux entreprises présentes à Montréal.

Plusieurs commerçants rencontrés saluent ces mesures. 

De son côté, l'opposition estime que certaines propositions vont pénaliser les citoyens. 

D'après les informations d'Olivier Bachand et Benoît Chapdelaine

Plus d'articles

Commentaires